Magnétisme, magnétiseur, coupeur de feu : une aide encore taboue

     Dorothée Bancheton Journaliste.            
   Publié le 05 mars 2021 en collaboration avec Lila Rhiyourhi (Magnétiseuse) et Dr Denis Piotte (Médecin généraliste)         

Extrait d'article publié sur Doctissimo.

Brûlure, eczéma, verrue...

Les magnétiseurs sont souvent sollicités pour soigner ces maux.

Encore mal connu, le magnétisme alimente les idées reçues.

Lila Rhiyourhi, magnétiseuse, et le Dr Denis Piotte, médecin généraliste, nous en disent plus.


Les origines du magnétisme

Le magnétisme remonte à l’Antiquité. On retrouve cette pratique dans toutes les cultures. Même Hippocrate, père de la médecine moderne, l’utilisait.

Au XVIème siècle, Paracelse, médecin, philosophe et alchimiste Suisse évoque l’idée d’une force vitale intérieure dans chaque humain.

A la fin du XVIIIème siècle, le médecin allemand Franz Anton Mesmer, fonde la théorie du magnétisme animal. Il estime que toutes les maladies seraient dues à une mauvaise répartition du fluide à l’intérieur du corps et que les liens entre l’homme et l’univers seraient semblables à ceux entre deux objets aimantés fonctionnant sur un mode d’attirance et de rejet.

Selon lui, pour rééquilibrer l’organisme, il suffit de drainer le fluide grâce à un aimant. 

 

 

C’est ce qu’il fait au début avant de constater qu’il obtient des résultats aussi bons en pratiquant l’imposition des mains (sans toucher le corps) sur les patients. "Le magnétiseur aurait cette faculté d’émettre des ondes magnétiques exceptionnelles, de l’ordre de 7 à 8 Hz.

Ce sont ces mêmes fréquences qui sont utilisées en physiothérapie chez les kinésithérapeutes pour apaiser les phénomènes inflammatoires", explique le Dr Denis Piotte, médecin généraliste, auteur d’une thèse sur le sujet adaptée au grand public dans le livre "Le monde des magnétiseurs" (éditions Christine Bonneton).

Le champ magnétique libéré peut ainsi être comparé à une "aimantation". En France, au XXème siècle, le Pr Yves Rocard, physicien, démontre avec des physiologistes qu’un surplus de magnétite (oxyde de magnétique naturel de fer) dans les doigts et les arcades sourcilières serait à l’origine de ce magnétisme et produirait les mêmes effets qu’un petit aimant.

Magnétisme : une action sur diverses pathologies 

Selon le Gnoma (Groupement national pour l’organisation des médecines alternatives), le magnétisme permet de rééquilibrer le système nerveux, de revitaliser l’organisme, d’apaiser les douleurs et d’améliorer la cicatrisation.

Il peut soulager durablement les affections nerveuses, fonctionnelles, chroniques et inflammatoires. 

 

Les magnétiseurs sont ainsi particulièrement sollicités lorsqu’il y a des brûlures (magnétiseur coupeur ou barreur de feu), herpès, zona, eczémas, verrues, problèmes fonctionnels digestifs, douleurs articulaires et traumatologiques, douleurs menstruelles, ménopause, coliques du bébé, douleurs osseuses de croissance, problèmes de fertilité, grignotage, inconfort lié aux séances de radiothérapie ou chimiothérapie… Le magnétisme agirait ainsi sur le physique et le psychique.

Un large public

 

Le magnétisme ne se substitue pas à la médecine allopathique et ses traitements. Il s’agit d’une aide complémentaire à celle-ci, "humble et sans danger", selon le Dr Piotte.

Aucune étude scientifique n’a toutefois jamais démontré son efficacité sur la santé des patients. "Ces études doivent respecter des critères stricts avec des résultats mesurables, quantifiables, reproductibles.

Ce n’est pas facile de réaliser une étude en double aveugle avec un vrai et un faux magnétiseur.

Mais lorsque j’ai réalisé ma modeste enquête auprès de 25 magnétiseurs et 124 médecins généralistes, j’ai pu constater sur les livres d’or les très nombreux remerciements et évocations de "miracles"", reconnaît le médecin généraliste. 

D’ailleurs, des collaborations existent entre la médecine et le magnétisme.

Certains hôpitaux collaborent avec les magnétiseurs pour apporter un effet antalgique immédiat et améliorer la cicatrisation des blessés.

Beaucoup d’infirmiers, mais aussi de médecins, recommandent des magnétiseurs ou les consultent eux-mêmes. Mais les collaborations restent souvent secrètes. "Il y a 25 ans, l’hypnose était considérée comme une thérapie de music-hall. Aujourd’hui, elle est utilisée et reconnue alors que ses effets ne sont pas beaucoup plus démontrés que le magnétisme. Il est possible que d’ici dix ans, il en aille de même pour le magnétisme", suppose le Dr Denis Piotte.

 

Le magnétisme ne présenterait pas de contre-indication et s’adresserait donc à un vaste public, y compris aux animaux. Certains magnétiseurs traitent ainsi les problèmes dermatologiques ou ostéo-articulaires des bêtes. 

Déroulé d’une consultation

Selon les praticiens, la séance peut se faire en face-à-face ou à distance, par téléphone par exemple.

Une photo sert alors de support au magnétiseur.

La séance se fait, le plus souvent, allongé sur une table, en étant toujours habillé. "Je vois directement où se situe le problème de la personne, ce qui cause la dysharmonie. En mettant mes mains au-dessus de son corps, et parfois par le regard et la parole, je libère ses énergies et lui permets de retrouver son propre rythme, son équilibre. Je n’utilise pas mon énergie mais j’accède à un canal et me branche sur une fréquence magnétique, comme on le ferait avec une radio. La séance peut être très rapide ou parfois nécessiter un autre rendez-vous selon le nombre de problèmes accumulés", explique Lila Rhiyourhi. 

 

Certains magnétiseurs utilisent aussi leur souffle, des pierres ou bijoux magnétiques ou des aimants. Parfois, un pendule permet d’orienter vers un foyer inflammatoire ou sert à mesurer l’énergie vitale. Des accessoires comme l’antenne de Lecher aident à évaluer le taux vibratoire des patients. Le magnétiseur peut également recourir à de l’eau bénite ou magnétisée, des prières, un chapelet...


Couper le feu

Le risque infectieux d'une brûlure est majeur et la personne doit forcément consulter un médecin. Je l'aiderai en lui enlevant le feu, en évitant que la brûlure ne s'étende et en facilitant la cicatrisation. Séance de 30 minutes.

Ce soin est conseillé pour toutes brûlures:

-Inflammations/ Blessures

-Piqûres d'insectes

-Brûlures pendants les séances de radiothérapie,

-Brûlures au premier et second degrés.

Pour ce soin, j'ai besoin d'une photo de vous (localisez la blessure),votre Nom, prénom, date de naissance et numéro de téléphone.

10,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison